Hommage à Paul Vieille – Tables rondes
    Colloque international Méditerranée/Mondialisation – Hommage à Paul Vieille – Peuples méditerranéens.

    Le conseiller économique du président syrien est un intermédiaire incontournable.

    Vous pouvez partager un article en cliquant sur les icônes de partage en haut à droite de celui-ci.
    La reproduction totale ou partielle d’un article, sans l’autorisation écrite et préalable du Monde, est strictement interdite.
    Pour plus d’informations, consultez nos conditions générales de vente.
    Pour toute demande d’autorisation, contactez droitsdauteur@lemonde.fr.
    En tant qu’abonné, vous pouvez offrir jusqu’à cinq articles par mois à l’un de vos proches grâce à la fonctionnalité « Offrir un article ».

    https://www.lemonde.fr/international/article/2022/12/10/yasser-ibrahim-homme-cle-de-l-empire-assad_6153831_3210.html

    Les hommes d’affaires syriens ont appris, à leur corps défendant, à connaître Yasser Ibrahim. Inconnu il y a encore quelques années, resté loin des projecteurs, le Syrien de 39 ans a gravi les échelons dans l’ombre du couple Assad, devenant l’homme le plus influent de la nouvelle génération, loyale, d’ambitieux et de profiteurs de guerre. Conseiller économique du président, il est l’homme-clé de l’empire que Bachar et Asma Al-Assad ont bâti. Intermédiaire incontournable, il effectue aussi les basses besognes du régime dans le milieu des affaires. Lire aussi : Article réservé à nos abonnés En Syrie, le troisième opérateur de téléphonie mobile sous contrôle des Gardiens de la révolution iraniens

    Son nom est pour la première fois apparu en 2019, comme actionnaire d’une société liée au mouvement libanais Hezbollah, Hokoul Offshore, placée sous sanctions américaines. En août 2020, le Trésor américain l’épingle à son tour, le décrivant comme une « façade » dans l’enrichissement du couple Assad. Le nom de Yasser Ibrahim est bientôt dans toutes les bouches. Il se taille la part du lion, avec ses sœurs Nesrine et Rana, dans les télécommunications, un secteur dont le président Assad vient d’évincer son cousin, le magnat Rami Makhlouf, et son concurrent, le groupe sud-africain MTN.

    Issue d’une famille alaouite de Lattaquié, la fratrie gravite autour du couple présidentiel. Leur père, Hussein, était déjà, jusqu’à sa mort en janvier 2021, le conseiller pour la recherche scientifique de Bachar Al-Assad, après avoir créé l’entité chargée des capacités aérospatiales et de la télédétection à la défense. Agée de 47 ans et mariée à un officier de la Garde républicaine, Nesrine est assistante d’Asma Al-Assad au Syria Trust for Development, une fondation humanitaire dont la première dame tire d’importants revenus. Yasser Ibrahim dirige le « bureau économique » du Palais, la boîte noire de l’empire financier d’Assad.

    source