Hommage à Paul Vieille – Tables rondes
    Colloque international Méditerranée/Mondialisation – Hommage à Paul Vieille – Peuples méditerranéens.

    « En islam, les penseurs d’une nouvelle théologie ont entamé un travail de refondation révolutionnaire »

    Depuis quelques années, une constellation de philosophes et de théologiens bouleverse l’approche de l’islam, témoignant d’un esprit critique extrêmement audacieux. Tour d’horizon de ces penseurs égyptiens, iraniens et turcs avec l’historienne Constance Arminjon Hachem.

    Vous pouvez partager un article en cliquant sur les icônes de partage en haut à droite de celui-ci.
    La reproduction totale ou partielle d’un article, sans l’autorisation écrite et préalable du Monde, est strictement interdite.
    Pour plus d’informations, consultez nos conditions générales de vente.
    Pour toute demande d’autorisation, contactez droitsdauteur@lemonde.fr.
    En tant qu’abonné, vous pouvez offrir jusqu’à cinq articles par mois à l’un de vos proches grâce à la fonctionnalité « Offrir un article ».

    https://www.lemonde.fr/le-monde-des-religions/article/2022/11/20/en-islam-les-penseurs-d-une-nouvelle-theologie-ont-entame-un-travail-de-refondation-revolutionnaire_6150733_6038514.html?utm_term=Autofeed&utm_medium=Social&utm_source=Facebook#Echobox=1668994647
    En Egypte, une série de colloques intitulés « Vers une nouvelle théologie » est organisée en 1989-1990 à l’initiative d’Al-Azhar.
    En Egypte, une série de colloques intitulés « Vers une nouvelle théologie » est organisée en 1989-1990 à l’initiative d’Al-Azhar. PAUL PANAYIOTOU/SIME / PHOTONONSTOP

    Le travail de refondation entamé par les tenants d’une « nouvelle théologie » en islam demeure relativement méconnu en France. Constance Arminjon Hachem s’est intéressée de près au bouillonnement intellectuel que désigne cette expression, employée notamment par les penseurs qui s’en revendiquent, laquelle trouve son origine dans les années 1990 en Egypte, en Iran et, dans une moindre mesure, en Turquie.

    Arabophone et persanophone, cette maîtresse de conférences en islam contemporain à l’Ecole pratique des hautes études (EPHE) est spécialiste de l’histoire de la pensée islamique et des institutions religieuses de l’islam contemporain. Elle a notamment publié Chiisme et Etat. Les clercs à l’épreuve de la modernité (CNRS Editions, 2013), Les Droits de l’homme dans l’islam shi’ite. Confluences et ligne de partage (Cerf, 2017) et Une brève histoire de la pensée politique en islam contemporain (Labor et Fides, 2017). Son dernier ouvrage, Vers une nouvelle théologie en islam (CNRS Editions, 384 pages, 26 euros), est issu de son habilitation à diriger des recherches, soutenue en 2020 à l’EPHE.

    source